La reproduction des vers de terre

Classé dans : Non classé | 0
Accouplement de vers de terre © Jackhynes, Wikimedia commons, DP

La plupart des vers de terre atteignent leur maturité sexuelle au bout d’un an. On peut reconnaître aisément un individu juvénile d’un adulte car ce dernier possède une bague en général plus claire que le reste de sa peau. Cette bague, appelée clitellum, se situe sur le premier tiers du corps (du côté de la tête) et permet la copulation entre deux individus. Tous les vers de terre sont hermaphrodites protandres, ce qui signifie qu’ils ont des organes génitaux mâles et femelles, mais que ce sont les organes mâles qui s’activent en premier dans le processus de reproduction, suivis par les organes femelles. Lors de l’accouplement, deux vers se collent l’un à l’autre au niveau du clitellum qui produit un mucus qui les entoure et les lie pendant qu’ils échangent du sperme. Ils se séparent ensuite, chacun repart avec les spermatozoïdes de l’autre, stockés dans les réceptacles séminaux (ou spermathèques).

 

Anatomie du vers de terre © DR

Quelques jours après cette phase, le cocon se forme. Il est composé de deux parties : une substance visqueuse nutritive produite par le clitellum et un manchon (peau en forme de tunnel autour du ver) qui recouvre la substance nutritive. Le cocon se véhicule en direction de la tête. Les ovaires, au nombre de deux et situés « au dessus » du clitellum (voir schéma), s’activent alors et émettent des œufs qui sont stockés dans les oviductes (orifices génitaux femelles). Quand le cocon passe devant les oviductes, les ovules sont libérés à l’intérieur de la substance nutritive. Ce cocon continue sa route et passe devant les quatre spermathèques qui libèrent à leur tour les spermatozoïdes de l’ex-partenaire. Les ovules sont alors fécondés.

 

Il s’agit donc d’une fécondation externe, une caractéristique que les vers de terre ont gardé de leurs
lointains ancêtres les vers marins. En effet autrefois, quand les vers vivaient dans l’eau, les ovules et les spermatozoïdes étaient lâchés « en liberté » et devaient se débrouiller pour la fécondation, comme c’est le cas aujourd’hui pour les poissons. Aujourd’hui, dans la terre, cette méthode est impossible pour des raisons évidentes et le système de reproduction a dû évoluer. Le cocon est une forme d’évolution de la reproduction des vers qui sont passés d’un milieu aquatique à un milieu terrestre, qui fournit à la fois aux embryons un environnement favorable pour les trois à cinq semaines qui vont constituer leur développement, et une protection face aux conditions climatiques parfois rudes (trop froid, trop humide ou trop sec). Une fois la fécondation effectuée, le cocon va passer l’extrémité du ver (du coté de la tête) et le tube se referme comme une papillote. Le cocon est laissé dans la terre et les embryons contenus à l’intérieur peuvent commencer leur développement. Parfois un espace dans la terre est aménagé par le parent pour accueillir le cocon et permettre la naissance des bébés en sécurité, comme une sorte de chambre. C’est l’unique forme de soin que les bébés vers reçoivent. Il y a en moyenne entre deux et cinq embryons par cocon. Au fur et à mesure du développement des bébés vers, le cocon va changer de couleur et d’aspect, notamment quand le sang commence à circuler. Lorsque les conditions extérieures sont favorables et que les petits vers sont prêts à sortir, ils ouvrent une des extrémités du cocon, le taux d’éclosion est très élevé (proche de 100% pour les espèces dont cette donnée est connue).

 

Mathilde Juban, étudiante en BTS Gestion et Protection des espaces Naturels à la MFR de Mondy, dans le cadre de son stage sur les vers de terre à l’ADAF.

Sources :

https://www.youtube.com/watch?v=xL76tDFHh3I Vidéo naissance vdt

https://www.youtube.com/watch?v=J0h40xDMwxw Vidéo Marcel Bouché _ Vers de terre et agriculture

https://www.lejardinvivant.fr/2021/02/28/les-vers-de-terre-pondent-ils-des-oeufs-comme-lespoules/

https://www.lejardinvivant.fr/2021/01/24/ver-de-terre-homosexuel-ou-hermaphrodite-protandre/

https://agronomie.info/fr/cycle-de-vie-longevite-vers-de-terre/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Clitellum

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lumbricina

http://verdeterre.fr/index.php/plan-du-site/86-le-ver-de-terre/biologie/reproduction/11-reproduction

https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/mediumoriginal/c/e/f/cef86bd9ff_20212_8175-ver1.jpg