Nouvelle formation MSV à Pont-de-Barret (26) les 13-14-15 Novembre : « Les Jardins du Pflixbourg et le programme SEFERSOL – Sources de références techniques en MSV »

Classé dans : Non classé | 0

PROGRAMME ET INSCRIPTIONS

 

Guillaume Delaunay, chef de projet du pôle maraîchage de l’EPLEFPA « Les Sillons de Haute Alsace, des Jardins du Pflixbourg », vient nous faire profiter de son retour d’expérience et des résultats du programme SEFERSOL. Il nous exposera comment gérer la fertilité en MSV, comment suivre une stratégie et faire ses choix techniques (couverture du sol/ bâches/ couverts végétaux / apports de matières organiques…). Nous verrons également les possibilités liées aux combinaisons de ces pratiques et les outils qui peuvent nous aider à y parvenir.

Cette formation permettra aussi de travailler sur certaines projets des participants et d’apprendre à adapter les pratiques MSV à son contexte et son projet.

RESUME DU PROJET SEFERSOL
Le maraîchage biologique diversifié en Alsace a souvent recours à des pratiques intensives d’utilisation du sol, notamment par des interventions répétées de travail du sol, des apports de fertilisants organiques rapidement dégradés, une faible couverture du sol notamment l’hiver. Ces pratiques présentent des risques de diminution de la fertilité du sol dans la durée et de dégradation de la qualité de l’eau (transfert des nitrates).
Il existe de nombreuses possibilités pour entretenir la fertilité des sols et les stratégies appropriées font autant appel aux connaissances techniques et scientifiques éprouvées qu’à de nouvelles pratiques à expérimenter. Les leviers techniques mobilisables peuvent se regrouper en différentes catégories : le choix des successions culturales, les apports de matières organiques, l’adaptation du travail du sol, l’utilisation des engrais verts et couverts végétaux, la couverture des sols. Les maraîchers disposent de nombreuses références sur ces techniques (outils de pilotage, tables de référence…), toutefois celles-ci sont décrites indépendamment les unes des autres. Or c’est la combinaison cohérente et efficace d’un ensemble de techniques traduites en une logique globale (stratégie ou système de culture) qui permet le mieux l’entretien de la fertilité du sol. La mise en œuvre de ces stratégies est complexe en maraîchage biologique diversifié car elles doivent s’adapter à une grande diversité de cultures dans une dimension spatiale (assolement) et temporelle (successions de cultures).
Dans ce contexte de nouvelles références, opérationnelles, sont nécessaires pour aider les maraîchers à améliorer leurs pratiques d’entretien de la fertilité du sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.